La violence à l’égard des femmes

On fait quoi quand on dit que c’est normal qu’une femme se fasse corriger par son mari lorsqu’elle fait quelque chose de mal?
D’abord, il y a la sensibilisation. La sensibilisation sur ce que la violence entraîne pour les femmes et la famille…

Max s'en va au Cameroun

À l’occasion de la fin de la campagne de 16 jours de lutte aux violences basées sur le genre, j’ai eu envie d’écrire sur le sujet de la violence envers les femmes. Parce que j’en ai été témoin à plusieurs reprises depuis mon arrivée.  Et parce que c’est grave. Autant vous avertir, vous allez trouver ça lourd et difficile.

Lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Radio-Canada avait préparé un article sur les endroits dans le monde où la violence conjugale fait le plus de victime. En Afrique centrale et en Afrique de l’ouest, les taux de prévalence de violence physique et sexuel d’un partenaire intime sont de 65.64% et de 41.75% respectivement. C’est ÉNORME. Mais ce qui m’attriste, c’est que je n’ai pas de difficulté à comprendre. À plusieurs reprises, j’ai été témoin d’histoires de violence envers les femmes. Parfois plutôt banales…

Voir l’article original 695 mots de plus

Publicités

MY GWSLP STORY: When last minute works for you

Congratulation dear Lilly!

oseyda's blog

20171201_115022« Hmmmm she means business ». I said to myself after reading the second email from Joyce Rene Dzanie which read « Edith and Lilly, last warning, apply for the program! because the deadline has been extended.!! » Joyce has been a friend and (secret) mentor to me for over 8 years since I joined the development world, working for adolescent reproductive health and rights. What was the email about? Joyce had participated in the Ghanaian Women’s Social Leadership Program (GWSLP) in 2016 and said it was a great opportunity to learn, be equipped with new skills and network.

Voir l’article original 473 mots de plus

Affaire de fesses

Si l’artiste en cautionnant cela, est à la poursuite de la véritable célébrité, il doit déposer le micro et retourner à l’école de Sagbohan Danialou, Angélique Kidjo, Nel Oliver, Don Métok, Zeyna Abib, Les frères Guèdèhounguè, Vivi l’International, H20… pour ne citer que certains à échelle nationale quoique la plupart d’entre eux fasse danser depuis des décennies dans le monde entier…

Les Cahiers de Ganiath BELLO

enfant_nu

Le fait est simple. Ma grand-mère a parlé en ces termes : « Remets immédiatement ton caleçon et tiens-toi droit debout. N’apporte la malédiction ni sur moi ni sur cette maison que tes ancêtres ont bâtie avec les dégoulinements de leur labeur dont ils ont été fiers ». Le visage serré et le regard menaçant, elle a empoigné mon bras droit et me fit asseoir à la manière d’un ‘i’.

Je voulais juste reprendre pour moi ce que les enfants de la maison voisine ont fait plus tôt ce matin et qui a suscité l’hilarité de nos compagnons de jeu. Pour faire rire ma grand-mère et détendre un peu son regard un peu trop souvent inexpressif, j’ai fait descendre mon caleçon et montrer à la fois, à Dieu au ciel et à mémé, l’intérieur sous forme de tunnel de la fente verticale qui équilibre ma paire de fesses. Au lieu…

Voir l’article original 781 mots de plus

L’art de la table : Le dîner formel

Pour dresser correctement une table lors d’un dîner formel, vous devez juste savoir où placer les assiettes, les couverts et les verres…

Mai & Ayele Mag

J’invite mon homme ce soir mais comment mettre la table ?

8453152_point-d-interrogation

Séduire un homme passe par plusieurs étapes et la vue est l’un des sens les plus sollicités lors de cette entreprise. La première attention, lorsqu’il met pieds dans votre salle à manger, va toujours vers la disposition du couvert. Chères dames, il est donc impérieux de savoir comment associer chaque ingrédient afin d’obtenir un décor parfait. Pour dresser correctement une table lors d’un dîner formel, vous devez juste savoir où placer les assiettes, les couverts et les verres. Comment dresser une table de manière simple mais chic ? Voici mon petit secret énuméré en étapes.
1ère étape : Mettre un set de table
Vous devez disposer de beaucoup de sets de table dans votre placard de cuisine. Le set doit marier avec la nappe que vous choisissez. Chaque set, devant chaque chaise normalement mais comme vous ne serez que 2 pour ce…

Voir l’article original 652 mots de plus

L’open data pour la veille citoyenne au Bénin

Tout est parti d’une sélection suite à un appel à candidature. Du constat de la professionnalisation du web citoyen et la demande croissante de transparence démocratique l’ouverture des données publiques ( open data) requiert l’attention d’organisations internationales à s’engager dans la publication des données publiques en créant ou faisant créer des plateformes de collecte et de diffusion des données. Du constant des informations souvent lacunaires ou peu exploitables et les plateformes qui peinent à perdurer, le projet OpenData médias de CFI Coorporation Médias a sélectionné et formé 50 journalistes et acteurs d’Organisations de la Société Civile de 15 pays d’Afrique francophone, du monde arabe et d’Asie du Sud-Est dont le Bénin aux enjeux politiques et techniques de la gouvernance ouverte et à l’utilisation de l’open data. La formation s’est déroulé d’octobre en novembre 2016 à Dakar au Sénégal avec deux groupes aux soins de l’expert formateur Sylvain Lapoix, datajournaliste français (notamment pour l’émission TV et Web : « Data Gueule »). . Le projet vise à développer une compétence citoyenne, afin de faire de l’open data un outil de suivi des politiques publique.

La sélection unique de la béninoise Rosine Kededji, pour le compte de son pays le Bénin représente les défis pour le pays dans les avancés de l’ouverture. Devenu challenge, la participation de la jeune béninoise a constitué une occasion de se sensibiliser aux données ouvertes.

A l’issu de cette formation, les défis devenaient encore pertinents. Cette formation a renforcé nos capacités dans l’accompagnement, l’amélioration de nos actions et activités dans le contrôle citoyen de l’action publique au Bénin dans notre structure Social Watch Bénin à travers les données ouvertes.

Cette sélection à la formation nous a permis de participer au 4ème Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), qui s’est tenu à Paris du 7 au 9 décembre 2016 à travers de rencontres avec des acteurs internationaux de l’ open data pour favoriser l’échange de bonnes pratiques et la constitution d’un réseau par Etalab, organisateur de l’événement. L’OGP porte un projet essentiel : bâtir la démocratie du XXIe siècle, une démocratie ouverte, partagée et transparente.

De moments riches en conférences, de rencontres extraordinaires, de partages d’expériences , rythmés par la motivation, la détermination et l’engagement de tous. 

 

Deux jours de Masterclass

La participation au sommet a été précédée de deux jours de masterclass dans les locaux de l‘EFJ (école du nouveau journalisme), animée par des professionnels de l’open data, notamment des datajournalistes et des responsables d’OSC spécialisées dans l’open government. Ces deux jours de Masterclasses ont été consacrées à l’Open Data Médias, où 50 journalistes et acteurs d’Organisations de la Société Civile (OSC) de 15 pays d’Afrique francophone, du monde arabe et d’Asie du Sud-Est se sont réunis pour débattre sur les actions mises en place pour développer une compétence citoyenne, afin de faire de l’open data un outil de suivi des politiques publiques.

Notre Participation au Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO)

Représentant une ultime et unique occasion de rencontrer des gouvernants de pays dans la dynamique de Open Data, des activistes de la société civile du monde entier, des datajournalistes nous étions au cœur des engagements pour les Open Data dans le monde.

Initiation et présentation de projets locaux d’Opendata des pays formés par CFI

– Formulation des projets :
Deux journées (à l’issue des quatre sessions de formation de Dakar, Tunis et Manille et juste avant le Sommet du PGO), ont été consacrées à la préparation des interventions publiques des participants : de réflexions sur la situation de l’open data dans nos pays et la formulation des projets.

– Restitution des projets :
Les projets des pays africains retenus à l’issu de la sélection ont été présentés lors des PGO et constituaient de pistes de réflexion, de projections d’actions et de plaidoyers à l’endroit des gouvernants pour le développement de l’open data dans nos pays respectifs.

Près d’une vingtaine de jeunes femmes formées en photographie et dessin par le ROAJELF Bénin Littoral

Lancée et démarrée ce lundi 25 juillet 2016, la formation en dessin et photographie, organisée dans le cadre du projet ‘’Femme et Art’’ initié par le ROAJELF-BENIN/LITTORAL en faveur des candidates présélectionnées, a pris fin ce jour jeudi 28 juillet 2016 avec une séance de coaching en leadership féminin ainsi que sur la représentativité des femmes dans les instances décisionnelles. Ladite formation s’est tenue au centre Artisttik Africa et a connu la participation active des jeunes femmes présélectionnées, la disponibilité des formateurs dans chaque catégorie, la présence de diverses personnes, passionnées de dessin et de photo, le soutien des membres de tout le ROAJELF sur le plan national.

Une des participante témoignant des acquis reçus lors de la formation au nom de ses pairs
Une des participante témoignant des acquis reçus lors de la formation au nom de ses pairs

Quatre (4) jours, n’étaient pas peu, mais a paru insuffisant pour vraiment encadrer les participantes à la formation sur les outils nécessaires dont elles auront besoin pour poursuivre une carrière dans les catégories concernées. Mais : ‘’nous leur avons donné les notions de bases et notions essentielles pour mieux appréhender les techniques élémentaires dans ces deux disciplines artistiques…’’ rassure le formateur Hector SONON, Caricaturiste.

Quant au témoignage de la représentante des candidates, ‘’c’était une joie, une opportunité et un honneur pour nous d’être entretenues par de professionnels dans les domaines sur les éléments essentiels à connaître. Nous nous engageons à garder la flamme haute afin de poursuivre le processus jusqu’à la finale du concours…’’ confesse Landros DAHOUN, candidate en dessin.

La Présidente de l’antenne du Littoral du ROAJLEF/Bénin, avant de permettre au représentant du parrain de clore la cérémonie, a rappelé aux candidates, les prochaines étapes du concours. La toute prochaine s’attend à enregistrer d’autres œuvres des candidates qui disposent désormais de quelques jours pour soumettre les œuvres autour du thème ‘’Cotonou, ma ville’’. M. Eric AZANNEY, Coordonnateur du Centre Artisttik Africa et représentant du parrain M. Ousmane ALEDJI, réitérant ses remerciements à l’endroit de l’équipe du projet et de l’antenne, a félicité une fois encore les candidates en les invitant à plus d’ardeur et d’engagement afin de se voir offrir de fructueuses opportunités dans les domaines de dessin et de photographie à l’avenir. C’est sur ces mots qu’il a clos la formation.

Rosine KEDEDJI, Secrétaire Générale et Chargée de Communication de l’antenne