Sainte Rosine, vierge, martyre…femme tolérante, généreuse, accueillante et sociale

L’histoire renseigne peu sur elles. Les prénommées « Rosine » sont des passionnées, la tiédeur n’est pas faite pour elles. Ne leur jouez pas des tours, car elles sont rancunières. Leur autorité naturelle inspire le respect. D’allure simple et sportive, accueillantes et sociales, ce sont des femmes de conviction, au caractère décidé. Attention aux colères, car elles sont impulsives . L’esprit de tolérance, de générosité et de service les anime toujours. Bref, c’est ce qui caractérise les « Rosine »,  à l’honneur chaque 11 mars, de chaque année selon les calendriers chrétiens. Prénom qui résonne à l’appellation, les porteuses s’imposent aussi bien dans leur beauté que dans l’intellect.

Rosine like woman 

L’histoire raconte que…

La Sainte Rosine, vierge et martyre (IVe siècle), est vénérée en Allemagne depuis le XIVème siècle, dans l’église de Wengligen, du diocèse d’Augsbourg. C’est sans doute l’engouement récent et relatif pour le prénom féminin de Rosine qui a valu à notre sainte sa place au 11 mars. Pourtant, le martyrologe romain ignore superbement notre sainte dont on ne sait pratiquement rien. En Allemagne, elle fut une des saintes les plus populaires dans le diocèse d’Augsbourg. En témoignent les nombreuses prières populaires et images pieuses représentant notre sainte avec le glaive et la palme de son martyre. Depuis le XIII° siècle, elle est la patronne principale de Wenglingen, près d’Apfeltrang où un tableau la représentant dans la gloire de son martyre domine le maître-autel de l’église principale. Les traditions locales en font une vierge ermite martyre au IV° siècle. Une chronique ancienne rapporte que lors de la procession de la Fête-Dieu 1769 à Miesbach la sainte était représentée en un tableau vivant, faveur réservée aux bienheureux les plus connus et vénérés. Elle est toujours fêtée le 11 mars à Wenglingen. Célébrités: En France, il a, curieusement, été populaire dans la première moitié du XX° siècle, peut-être à cause de la célèbre cantatrice de l’Opéra Rosine Stoltz (+1903.) ; mais plus vraisemblablement à cause du renom de Sarah Bernhardt, de son vrai nom, Rosine Bernard née en 1844, disparue en 1923. Rosine était également une des héroïnes du roman d’Alexandre Dumas « Les louves de Machecoul » (1858). Sans aucun doute également l’influence de Paul Poiret (+1944). Il a été le premier couturier à lancer sa marque de parfum dans les années 1910, sous le nom des Parfums de Rosine, du prénom de l’une de ses deux filles; il créa également un atelier de décoration, « Martine », prénom de sa seconde fille. Pensée spirituelle « Avec un très grand talent et une plus grande modestie on peut rester longtemps inconnu. » (René Metz) Courte prière « Qu’elle est grande, Seigneur ta bonté, tu réserves un lieu sûr à ceux qui te craignent, loin des intrigues des hommes. » (psaume 30)

Mon homotype (et dans certaines circonstances) modèle béninoise…

Rosine SOGLO
Rosine SOGLO, Député à l’Assemblée Nationale du Bénin et Ex Première dame.

Rose-Marie Honorine Vieyra, épouse Soglo Familièrement appelée Rosine, est juriste de formation. Elle s’est, résolument engagée en politique dans l’histoire de mon pays le Bénin, tout comme son mari (Nicéphore Dieudonné SOGLO), à 58 ans. Le 24 mars 1992, elle créa un parti politique, la Renaissance du Bénin (RB), pour soutenir son mari et en prit les rênes. Aux élections législatives de 1995, la RB remporta un relatif succès, se positionnant comme la première force politique du pays avec 20 députés sur 83. Rosine est ainsi devenu l’un des acteurs majeurs de la vie politique béninoise et le chef de l’opposition. Rosine Soglo est née le 7 mars 1934 (mative du mois de sa sainte patronne) dans la famille Vieyra, une famille de la communauté afro-brésilienne (ces familles sont également appelées « aguda » installée à Ouidah : l’ancien comptoir négrier, situé au sud du Bénin sur la côte atlantique). Je me dois bien de remercier TOZO Emile grâce à qui j’ai eu un article riche, illustratif et informant intégralement sur la remarquable et modeste vie de Rosine Vieyra SOGLO. Lire plus sur l’article : Tozo Émile A., « Rosine Soglo, famille et entreprise politique », Politique africaine 3/ 2004 (N° 95), p. 71-90 URL : www.cairn.info/revue-politique-africaine-2004-3-page-71.htm. DOI : 10.3917/polaf.095.0071.

Mon coup de gueule à mémé… Mais allons-nous taire encore et permettre à mémé d’être encore élu du peuple? Les actualités nous rapoportent qu’elle est tête de liste de la RB dans la 16ème circonscription électorale. Il faut manifester la gène que cela fait de ne pas permettre aussi à la jeunesse beninoise et à celle de la dite circonscription électorale de faire ces preuves! Mon coup de guele est une invite à la jeunesse qui doit prendre ses responsabilités en offrant une retraite à mémé. Vous n’êtes pas sans savoir aussi que mémé est un peu malade, et cela pourrait la fatiguer davantage. Où sera la relève? Mémé, loin d’une méchanceté, je te souhaite le repos!

Mon autre homotype et modèle africaine aussi dans certaines circonstances…

Rosine Sori Coulibally, représentante résidante du PNUD au Bénin
Rosine Sori Coulibally, représentante résidante du PNUD au Bénin

De nationalité burkinabè, Rosine Sori Coulibaly, est la Représentante Résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) au Bénin. Titulaire d’une maitrise en économie du développement de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, au Sénégal, elle détient également un diplôme de troisième cycle en macroéconomique et planification de l’institut des Nations-Unies pour le développement économique et la planification. Pour les quelques opportunités de rencontre avec cette dame au physique très imposant, je retient que c’est une femme de conviction, principe et plein d’engagements. Elle regorge d’assez d’énergie qu’elle ne ménage dans sa mission au Bénin pour la sauvegarde de la coopération ente le Bénin et les Nations Unies.

Rosine Agossi KEDEDJI

6 commentaires sur “Sainte Rosine, vierge, martyre…femme tolérante, généreuse, accueillante et sociale

    • Merci cher Théo. C’est vrai que parfois nous héritons naturellement d’un prénom, car nos parents n’ont pas eu la chance de mieux savoir les caractéristiques de ce prénom; mais par la suite, ceci nous suit et nous donne une personnalité.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s