Ces aliments qui tuent à petit coups les habitants de Cotonou!

Voilà qui nous met en garde! Prenons donc nos dispositions.

ECOAGRIDD

Au Bénin, il existe d’énormes potentialités naturelles en matière de production maraîchère, favorisée par les conditions agro écologiques propices. A l’instar d’autres pays africains, ce pays a connu ces dernières années un développement de l’agriculture urbaine et périurbaine due à la forte croissance démographique et à l’urbanisation croissante induisant un accroissement des besoins alimentaires. Selon Gnanglè (2009), un total de 35,85 ha de Surface Agricole Utile disponible sont exploités par 567 producteurs maraichers soit 632 m² par exploitant. Ces exploitants sont répartis sur plusieurs périmètres dont le plus important est celui de Houéyiho qui couvre une superficie de quatorze (14) hectares. Bien qu’il y ait un nombre important d’actifs agricoles exerçant cette activité, la demande pour l’ensemble des produits maraîchers reste considérable face à une offre largement inférieure. Par exemple, la demande annuelle du seul marché de Cotonou, représente environ 125% de l’offre pour la tomate et 120% de l’offre…

Voir l’article original 1 297 mots de plus